Des recherches qui favorisent la participation et l’autonomisation des femmes en Afrique

April 17, 2014

Image
African smallholder Farmer in her field of maize.
Pascal Sanginga, Wendy Manchur et Kevin Tiessen

Tout porte à croire qu’il faut absolument réduire les inégalités entre les sexes et donner davantage de moyens d’agir aux femmes si l’on veut s’attaquer à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et permettre aux populations rurales pauvres de se sortir de la pauvreté.

C’est un objectif central du Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI) que de s’attaquer à cette tâche. La collection de fiches Recherche et changement, produite par WRENmedia, présente certaines des incidences que l’on commence à constater dans la foulée des projets subventionnés par le FCRSAI dans neuf pays d’Afrique : Afrique du Sud, Bénin, Burkina Faso, Éthiopie, Kenya, Mali, Niger, Nigeria et Tanzanie.

Texte présentant la collection de fiches Recherche et changement

Des recherches qui favorisent la participation et l’autonomisation des femmes en Afrique (PDF, 329 Ko)

Les neuf fiches Recherche et changement

Les femmes prennent part à la lutte contre les maladies des bovins

Des vaccins protégeant les animaux d’élevage aident les petits agriculteurs d’Afrique subsaharienne

Le microdosage des engrais, une innovation qui profite aux femmes du Sahel

L’enrichissement des sols et des semences permet d’améliorer la nutrition

Les Nigérianes améliorent leur sort grâce aux légumes indigènes

L’élevage de la poule indigène, gage de résilience pour les agricultrices du Kenya

La culture du pois chiche profite à un plus grand nombred’agriculteurs et d’agricultrices du sud de l’Éthiopie

Les chèvres laitières et les plantes à racines aident à réduire les écarts entre les femmes et les hommes

Les femmes peuvent compter sur les arbres pour nourrir leurs moutons