Des experts discutent des conflits non conventionnels dans les Amériques

Image

Le rapport souligne les principaux défis à relever lorsqu’il est question de conflits non conventionnels et de violence dans les Amériques.

La violence armée est de plus en plus fréquente en temps de paix. Les 12 et 13 février 2015, des experts se sont réunis à Washington, D.C. pour aborder les principaux défis à relever en vue de faire face à la violence et aux conflits non conventionnels.
La violence armée est de plus en plus fréquente en temps de paix. Les 12 et 13 février 2015, des experts se sont réunis à Washington, D.C. pour aborder les principaux défis à relever en vue de faire face à la violence et aux conflits non conventionnels.

Dans les Amériques, des acteurs non étatiques et des groupes criminels créent de nouvelles zones de conflits et de violence au-delà du champ de bataille. Ils se livrent à des activités illicites, comme le trafic de drogue et l’exploitation minière illégale, qui déstabilisent des sociétés et détruisent des vies.

Bien que de nombreux États aient recours à la médiation avec des acteurs du crime organisé en vue de réduire le nombre de leurs actes de violence ou d’y mettre fin, il n’y a pas suffisamment de connaissances empiriques sur les méthodes et les procédés qui fonctionnent dans de telles situations. Comment adapter les politiques et les stratégies traditionnelles, conçues pour des conflits interétatiques conventionnels, afin de faire face à de nouveaux acteurs non étatiques et à des conflits non conventionnels, souvent financés par des activités illicites?

Le rapport présente un résumé détaillé, de même que les principales conclusions de la réunion d’experts organisée par l’Organisation des États américains (OEA), avec le soutien du CRDI.

Lire le rapport sur la réunion d’experts.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon dont le CRDI appuie la recherche portant sur la prévention du crime, la réduction de la violence, la consolidation de la paix et le renforcement de l’État.