Des démarches axées sur les collectivités et fondées sur des données probantes viennent éclairer un programme d’études sur les soins de santé au Mozambique

June 13, 2014

Image
Des étudiants du Mozambique suivant le cours interactif

RON SIEMENS

Des étudiants du Mozambique suivant le cours interactif

Ashley Ramier

Pour aider à la conception de systèmes de santé et inciter les gens à investir dans leur propre santé, il est crucial d’interagir avec les collectivités. La collaboration entre les chercheurs, les membres des collectivités et les travailleurs en santé communautaire permet de s’attaquer aux problèmes de santé et d’éclairer les décideurs locaux afin d’impulser des changements positifs.

Grâce au soutien du CRDI, l’Université de la Saskatchewan s’est associée à l’Universidade Lúrio (UniLúrio), à Nampula, au Mozambique, pour mettre au point un cours sur la recherche-action participative menée auprès des collectivités pour le compte du Département des sciences de la santé de l’UniLúrio. Au cours du projet, on a présenté ce cours à 10 membres du corps professoral de l’UniLúrio et l’on en a présenté les principes à 60 étudiants. Ces derniers ont ensuite été mis à l’épreuve lorsqu’ils ont mené huit projets dans des collectivités de la province de Nampula.

Ce projet a permis de tisser des liens avec les collectivités, a donné lieu à des expériences d’enseignement interculturelles communes et a généré des partenariats communautaires locaux. Les personnes qui ont suivi le cours ont été encouragées à continuer de fonder leurs soins sur des données probantes tout au long de leur carrière.

L’UniLúrio prévoit maintenant intégrer le cours sur la recherche auprès des collectivités à son programme d’études en sciences de la santé. L’Université de la Saskatchewan et l’UniLúrio se sont en outre engagées à collaborer de nouveau en vue de s’attaquer au problème de la mortalité des mères et des nouveau-nés au Mozambique.

En savoir plus

Community-based research in Mozambique: expanding health sciences teaching in Nampula final technical report (PDF, 3.7 Mo)