De nouvelles produits de haricots pour améliorer la sécurité alimentaire

Image
Haricots Précuits
Mercy Rurii

De nouvelles produits de haricots qui cuisent facilement devraient améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages à faible et à moyen revenus du Kenya et de l'Ouganda. Des chercheurs de la National Agricultural Research Organisation, en Ouganda, et du Kenya Agricultural Research Institute ont établi un partenariat avec le Centre de développement des produits alimentaires du Canada afin de fournir une expertise et des services relatifs au développement et à la mise à l'essai de produits de haricots précuits.

Ces nouvelles produits devraient accroître la consommation de haricots, réduire le temps que les femmes doivent consacrer à la cuisine domestique et la quantité de bois utilisé comme combustible, et créer un marché élargi et plus lucratif pour les petits producteurs de haricots, dont la majorité sont des femmes.

Jusqu'à présent, 47 variétés de haricots ont été mises à l'essai pour évaluer leurs propriétés de précuisson, et 10 variétés ont été choisies et ont fait l'objet d'une analyse nutritionnelle. Il s'agit de la première fois qu'un profil nutritionnel complet de variétés de haricots est disponible au Kenya et en Ouganda. Deux types de produits, c'est-à-dire les haricots précuits et les grignotines, ont été testés auprès des consommateurs dans de grands supermarchés au Kenya et en Ouganda. Des chercheurs collaborent avec des organisations non gouvernementales qui travaillent directement avec de petits producteurs et une entreprise du secteur privé, Lasting Solutions, afin d'accroître la production des variétés choisies.

Le programme Cultiver l'avenir de l'Afrique (CultivAf), un fonds de 15 millions CAD sur quatre ans, appuie la recherche appliquée visant à améliorer la sécurité alimentaire à long terme en Afrique de l'Est et en Afrique australe.

Pour en savoir davantage