De la ferme à la fourchette – lutte contre l’obésité chez les enfants dans les Caraïbes

April 26, 2016

Image
lutte contre l’obésité chez les enfants dans les Caraïbes

JEFF MAYERS

À Saint-Kitts-et-Nevis et à Trinité-et-Tobago, les ministères de l’Agriculture, de la Santé et de l’Éducation se sont engagés dans une démarche commune qui va de la ferme à la fourchette dans le but de combattre l’obésité chez les enfants. La démarche repose sur trois piliers, à savoir augmenter la proportion de fruits et de légumes frais dans les repas servis à l’école, faciliter l’approvisionnement en produits auprès des agriculteurs locaux et favoriser l’augmentation de la production maraîchère.

Les repas servis aux enfants sont composés à 90 % de fruits et de légumes de production locale. Avant le projet, il n’y avait pratiquement pas de produits frais locaux. La consommation de fruits et de légumes de plus de 1 000 enfants a augmenté considérablement et atteint presque l’apport quotidien recommandé dans les lignes directrices internationales. À Saint-Kitts-et-Nevis, le gouvernement a mis sur pied un comité des communications mixte chargé de faire connaître à la population la démarche « De la ferme à la fourchette » visant à combattre l’obésité.

Voir le document en entier : De la ferme à la fourchette – lutte contre l’obésité chez les enfants dans les Caraïbes (PDF, 532 Ko).

Il s’agit de l’une des fiches de la collection Recherche et changement, qui présente certaines des incidences que l’on commence à constater dans la foulée des projets qu’a subventionnés en Amérique latine et dans les Caraïbes le Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI). Bénéficiant du soutien financier du gouvernement du Canada par l’intermédiaire d’Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (le MAECD), le FCRSAI est un programme du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), un organisme canadien.