De la ferme à la fourchette – amélioration des habitudes alimentaires et de l’éducation à la nutrition dans les Caraïbes

April 26, 2016

Image
De la ferme à la fourchette – amélioration des habitudes alimentaires dans les Caraibes

JEFF MAYERS

L’obésité chez les enfants augmente rapidement dans les Caraïbes et pose d’importants défis en matière de santé publique et de nutrition dans la région. Il faut trouver des solutions durables pour améliorer l’apport alimentaire afin d’éviter une hausse des problèmes de santé.

Dans le cadre du projet De la ferme à la fourchette, au cours d’une période de 15 mois, les changements apportés aux menus du centre de préparation de repas scolaires de Saint-Kitts-et-Nevis, qui nourrit 800 enfants visés par l’intervention, ont donné lieu à l’intégration de 19 850 kilos de fruits et de légumes dans les repas servis. Des messages portant sur la nutrition, associés aux nouveaux menus, ont également été diffusés. À Trinité, les enfants des écoles participantes consommaient 55 % plus de fruits en une journée que ceux des écoles non participantes, et leur consommation était supérieure à l’apport quotidien minimum recommandé par l’Organisation mondiale de la santé.

Lire le document en entier : De la ferme à la fourchette – amélioration des habitudes alimentaires et de la nutrition (PDF, 708 Ko).

Il s’agit de l’une des fiches de la collection Recherche et changement, qui présente certaines des incidences que l’on commence à constater dans la foulée des projets qu’a subventionnés en Amérique latine et dans les Caraïbes le Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI). Bénéficiant du soutien financier du gouvernement du Canada par l’intermédiaire d’Affaires mondiales Canada, le FCRSAI est un programme du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), un organisme canadien.