Créer de meilleurs emplois dans les pays de l’ANASE

Image

La Chine a grimpé dans la chaîne de valeur et des exportations diversifiées. Cependant, pour les pays à faible revenu, les exportations à plus grande valeur ajoutée ne seront probablement pas une source d’emploi pour la majorité des jeunes chômeurs.

CRDI
PERSPECTIVE | CROISSANCE POUR TOUS
L’ANASE (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est) regroupe certaines des économies les plus dynamiques d’aujourd’hui. À l’exception de la Thaïlande, tous délaissent l’héritage d’un régime autoritaire. Depuis les années 1990, les investissements étrangers et un vaste bassin de travailleurs ont aidé le Cambodge, le Laos, le Vietnam et, plus récemment, le Myanmar, à établir des relations dans les chaînes de valeur des secteurs de la mode, de l’électronique, de la transformation alimentaire et d’autres secteurs.

Veiller à ce que ces changements mènent à de meilleurs emplois pour un nombre croissant de jeunes constitue une grande priorité dans ces pays. Deux nouveaux projets du CRDI se penchent sur ce défi.

Un réseau régional examinera les politiques et les pratiques actuelles en vue d’augmenter les compétences et d’améliorer les conditions de travail des jeunes et des travailleurs peu spécialisés, qui sont, en majorité, des femmes et des membres des minorités ethniques. Le Cambodia Development Resource Institute, qui sert de plateforme au réseau, lancera un appel à propositions sur la recherche concurrentielle sur ce sujet dans la région. L’initiative permettra de financer jusqu’à 12 études, dont certaines mettront à l’essai des approches qui pourraient être appliquées à grande échelle à l’avenir.

Au Myanmar, le Centre for Economic and Social Development, au Myanmar Development Resource Institute, mène une nouvelle recherche qui se concentre sur la réforme du marché du travail. Dans le cadre de ce projet, on entend présenter aux représentants ministériels du travail et aux autres intervenants concernés des données probantes pour soutenir le développement de marchés de l’emploi équitables et efficients, comme base de croissance inclusive. Le projet comprend des activités, comme des études sur la productivité, les régimes de sécurité sociale et les salaires, un sondage sur les besoins des employeurs et des employés des secteurs du textile et de l’alimentation, ainsi qu’un examen exhaustif de la réglementation du travail.

En fait, ce sont les travailleurs eux-mêmes qui créent la plupart des emplois en Asie du Sud. En effet, on vante grandement l’entrepreneuriat comme un pilier de croissance dans les pays de l’ANASE, mais ces derniers manquent de données probantes sur lesquelles fonder des politiques pour le favoriser. Dans le cadre de l’initiative du Global Entrepreneurship Monitor, la recherche menée à l’Université Tun Abdul Razak, en Malaisie, comble actuellement cette lacune au moyen d’un exercice de comparaison, qui mesure la manière dont les entrepreneurs émergent dans la région. Cette recherche réunit des équipes des Philippines, de l’Indonésie ainsi que du Vietnam et étudiera également les résultats d’expériences menées en Thaïlande et à Singapour. Jusqu’à ce jour, les résultats démontrent que Singapour continue d’être en tête de l’ANASE en matière de création de conditions favorables à l’entrepreneuriat et que le Vietnam doit améliorer le financement, la formation, ainsi que son infrastructure commerciale et réglementaire pour soutenir la création d’entreprises et leur croissance. Les recommandations issues de cette recherche mettent en relief la nécessité d’augmenter l’efficacité des incubateurs d’entreprises et la formation pour relever le défi concurrentiel d’une plus grande intégration au sein de l’ANASE.

Voyez comment les recherches financées par le CRDI contribuent à la création de meilleurs emplois en Asie.

En savoir plus

 
« Tirer profit des occasions à l’échelle régionale peut entraîner [...] des améliorations, non seulement pour les entreprises, mais également des améliorations sociales dans les collectivités. Bien orchestrés, l’entrepreneuriat et l’innovation permettront cela et plus encore. »

Roland Xavier, Southeast Asia Regional
Global Entrepreneurship Monitor, UNIRAZAK