Coup d'oeil sur la santé mentale des hommes et des femmes dans le milieu de travail au Chili

Image
Femme d'emballage de fruits au Chili

Une équipe de chercheurs canadiens et chiliens se sont penchés sur la santé mentale dans le milieu de travail au Chili.

Des chercheurs chiliens et canadiens ont uni leurs forces pour explorer les répercussions du travail rémunéré et du travail non rémunéré sur la santé mentale des travailleurs chiliens, en portant une attention toute particulière aux sexospécificités. Les chercheurs ont travaillé pour favoriser l'adoption de politiques et de pratiques propices à des milieux de travail plus sains.

Par exemple, ils ont adapté au contexte chilien un outil de conception canadienne pour la santé au travail qui sert au dépistage des risques pour la santé mentale en milieu de travail. Par la suite, des modifications comme l'intégration de la dimension sexospécifique ont été apportées à l'outil d'inspection canadien pour l'améliorer.

Le projet a permis d'acquérir des connaissances et une capacité sur les liens existant entre les conditions d'emploi et la santé mentale. Les chercheurs ont tenu des ateliers de formation pour les travailleurs et les dirigeants syndicaux, et ils ont produit un éventail de documents et d'outils didactiques. 

Les activités de recherche consistaient en ce qui suit :

  • évaluer les effets des conditions de travail sur la santé mentale;

  • documenter les risques auxquels est exposée la santé mentale au travail ainsi que les facteurs protecteurs;

  • cerner les pratiques exemplaires en fait de politiques qui favorisent des milieux de travail plus sains;

  • renforcer la capacité de formation des organisations qui utilisent la recherche;

  • sensibiliser davantage la population du Chili aux questions relatives à la santé mentale en milieu de travail.

Fournir des renseignements et des outils pertinents

Le travail peut contribuer à des problèmes de santé mentale, attribuables à un piètre milieu de travail ou au stress engendré par l'effort de conciliation des responsabilités familiales et professionnelles avec lequel les femmes en particulier sont souvent aux prises. Les problèmes de santé mentale en milieu de travail s'amplifient, et les politiques et pratiques traditionnelles en matière de santé et de sécurité sont souvent inefficaces. Bien souvent, les syndicats et les décideurs chargés d'assurer la protection de la santé des travailleurs n'ont pas l'information et les outils pertinents pour les aider.

Cette collaboration réunissait des chercheurs du centre d'études sur les femmes du Chili et de l'Université d'Ottawa. L'équipe pluridisciplinaire comprenait des chercheurs spécialisés en sociologie, en droit, en psychologie, en médecine et dans d'autres sciences de la santé. Le projet a permis de former des étudiants et de jeunes chercheurs, et de diffuser largement les résultats de la recherche, notamment au gouvernement chilien et à des organisations non gouvernementales. Tant au Chili qu'au Canada, ce travail a suscité une attention accrue aux questions de santé mentale en milieu de travail et en particulier à l'importance d'intégrer les dimensions sexospécifiques.

Ce projet s'inscrivait dans le Programme de partenariat Teasdale-Corti de recherche en santé mondiale. Entre 2005 et 2013, le Programme de partenariat Teasdale-Corti a financé les travaux de 14 équipes de chercheurs du Canada et de pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Les équipes ont créé, testé et mis en place des approches novatrices favorisant la santé et le développement. Le Programme de partenariat Teasdale-Corti s'est inspiré du travail remarquable de la docteure Lucille Teasdale, chirurgienne canadienne, et de son époux, le docteur Piero Corti, pédiatre italien. Le CRDI et les Instituts de recherche en santé du Canada ont cofinancé le projet.

Pour en savoir plus :

Lire des résumés de projets​ du Programme de partenariat Teasdale-Corti de recherche en santé mondiale.