Combler le fossé entre les sexes en matière d’inclusion financière à grande échelle

16 octobre 2017
Image
Une femme souriante tenant son téléphone portable

CRDI/James Rodriguez

Les services financiers mobiles sont essentiels pour aider les plus démunis du monde à prospérer.

Plus de deux milliards de personnes n’ont pas accès à un compte bancaire, les femmes, les pauvres et les jeunes se heurtant aux plus gros obstacles à cet égard. Dans les pays en développement, seuls 50% des femmes ont un compte bancaire comparativement à 59% des hommes, selon le rapport Global Findex de 2014. Or, les services financiers peuvent aider les populations démunies à prospérer en leur donnant accès à des prêts, à des comptes d’épargne et à des assurances. Grâce à un compte bancaire, les femmes et les jeunes sont plus en mesure de gérer les risques, d’épargner de l’argent, de faire face aux urgences, et d’investir dans les études ou des occasions d’affaires.

Depuis 2016, le CRDI soutient l’Alliance pour l’inclusion financière (AFI) dans ses efforts pour promouvoir des politiques qui favorisent l’inclusion financière dans le monde en développement. Notre partenariat d’une durée de trois ans commence déjà à porter ses fruits dans le domaine des services financiers numériques, lesquels sont essentiels pour rendre les comptes bancaires plus accessibles pour les pauvres. Au Paraguay, par exemple, les réunions organisées par l’Alliance, la banque centrale et des acteurs du secteur financier du pays avec le soutien du CRDI ont amené la banque centrale à revoir son cadre réglementaire afin de faciliter les transactions numériques. L’entreprise qui traite la majorité des transactions monétaires numériques du Paraguay a quant à elle réduit ses frais de 5% à 3%. Ces changements faciliteront la tâche aux fournisseurs de services financiers qui souhaitent offrir des produits électroniques plus abordables aux femmes et aux jeunes n’ayant pas accès aux services financiers.

L’Alliance compte plus de 100 institutions membres représentant plus de 90 pays. Le soutien offert par le CRDI a contribué à la création de l’Initiative d’inclusion financière pour l’Amérique latine et les Caraïbes, en novembre 2016, dans le but d’accélérer l’inclusion financière dans la région. L’initiative vise à favoriser l’acquisition de nouvelles connaissances ainsi que l’apprentissage afin d’améliorer le contexte réglementaire, d’appuyer l’innovation technologique et d’aider à combler l’écart entre les sexes en matière d’inclusion financière.

«Notre partenariat avec l’AFI et notre expertise en matière de transposition des données probantes dans la pratique placent le CRDI à l’avant-plan des solutions novatrices qui favorisent l’inclusion financière des femmes»,
a déclaré Federico Burone, directeur régional, Amérique latine et Caraïbes, au CRDI.

Le plan d’action de l’AFI pour l’égalité entre les sexes et l’inclusion financière des femmes est au coeur du soutien que nous accordons à l’organisme. Le plan établit les mesures que les membres de l’Alliance peuvent prendre pour réduire le nombre de femmes qui n’ont pas accès à des services financiers de qualité dans le monde. Lors du forum mondial sur les politiques que l’Alliance a tenu en Égypte en septembre 2017, plus d’un millier de responsables de politiques en matière d’inclusion financière, de législateurs, d’organisations internationales et de représentants du secteur privé ont discuté de stratégies et de politiques nationales d’inclusion financière plus adaptées aux sexospécificités.

En savoir plus: