Carte – L'Afrique s'adapte

Image
Julia Fryer
L’Afrique compte parmi les régions du monde les plus vulnérables aux changements climatiques, lesquels viennent s’ajouter aux nombreuses difficultés qui accablent le continent et ses habitants. La hausse des températures et du niveau de la mer ainsi que la modification de la configuration des pluies entraînent l’expansion des déserts, la diminution de l’étendue des lacs, des rivières et des forêts, l’érosion des côtes ainsi que l’élévation des taux de sel dans les nappes phréatiques et les sols le long des côtes. En conséquence, l’agriculture et la sécurité alimentaire sont menacées, tandis que des maladies transmises par des vecteurs, comme le paludisme, font des ravages dans de nouvelles zones. Des événements climatiques extrêmes comme des cyclones se produisent de plus en plus fréquemment et avec une intensité de plus en plus forte.

Les pays développés doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre pour limiter les dangereux effets des changements climatiques, mais il est déjà trop tard pour renverser les changements déjà en cours dans l’atmosphère et les océans. L’Afrique n’a d’autre choix que de s’adapter à un climat plus chaud, généralement plus sec et de plus en plus imprévisible.

Les Africains sont très exposés aux risques liés aux changements climatiques, mais ils sont également très résilients et se situent à l’avant-garde de la recherche de solutions. Le programme ACCA appuie leurs efforts par l’intermédiaire de projets de recherche-action touchant les cinq thèmes prioritaires suivants :

  • Agriculture et moyens de subsistance ruraux
  • Ressources hydriques
  • Santé
  • Développement urbain
  • Ressources côtières
La carte ci-dessous illustre les régions et les domaines thématiques ciblés par les projets de recherche-action du programme ACCA en date d’octobre 2009.

Télécharger le PDF