Building Bridges : Tisser des liens pour mettre en rapport les dirigeants politiques et les spécialistes des politiques en Afrique

01 mai 2017

Le programme Building Bridges offre aux dirigeants africains un espace sûr pour mener un dialogue constructif, systématique et durable sur des questions d’une importance capitale pour le développement de l’Afrique. Ce programme de la Graduate School of Development Policy and Practice (GSDPP) de l’Université du Cap, axé sur les politiques, vise à tisser des liens afin de combler les écarts entre les analyses et les réflexions des acteurs politiques, des décideurs et des spécialistes de la recherche sur les politiques.

Le volet du programme voué au développement du leadership, Leading in Public Life (LPL), a permis de renforcer la capacité de 48 jeunes leaders africains de huit pays. LPL fournit à la prochaine génération de leaders africains un espace d’apprentissage où ils peuvent acquérir et échanger des connaissances, et bâtir le réseau de soutien formé de pairs qui sera crucial à leur succès professionnel. Des spécialistes encadrent la prochaine génération de fonctionnaires du continent en participant à un dialogue axé sur l’intégration régionale et la gouvernance inclusive.

Le CRDI a été le premier bailleur de fonds à financer ce programme, et ce soutien précoce a permis à la GSDPP d’obtenir des fonds de contrepartie de la Fondation Ford et du ministère du Développement international du Royaume-Uni. Le projet a contribué à établir la GSDPP en tant que centre du savoir et institution influente en matière de leadership public dans l’hémisphère sud.

Les expériences tirées du volet LPL ont mené à un partenariat entre la GSDPP, Sciences Po Executive Education (Paris) et l’Institut Supérieur de Management (Dakar), en vue de mettre au point la formation Leaders pour l’Afrique de demain (programme LeAD Campus) et de l’offrir aux jeunes leaders africains. Grâce au programme LeAD Campus, les leaders africains actuels et futurs développent les compétences qui leur permettront de contribuer à la croissance durable et inclusive du continent.

Le rapport sur l’intégration de l’économie africaine (PDF en anglais, 1,4 Mo), produit durant la première année du programme, a aidé à accroître la compréhension des forces qui soutiennent l’intégration en Afrique ou qui s’y opposent. Il contenait en outre des recommandations visant à stimuler le programme de réforme (PDF en anglais, 1,4 Mo). Parmi les stratégies recommandées, notons la mobilisation des éléments progressifs de la société civile, de l’entreprise, du parlement, des médias et des jeunes, ainsi que le recours à des réseaux panafricains et nationaux afin de sensibiliser les gens à la nécessité de l’intégration.