Augmentation du rendement des producteurs de petits mils par leur participation à la sélection des variétés en Asie du Sud

July 10, 2014

Image
Cultivateurs du petit mils en Inde

Une plus grande diversité de variétés de petit mil contribue à réduire la vulnérabilité à l’égard des mauvaises conditions météorologiques.

En dépit du fait qu’ils ont une teneur élevée en micronutriments et en fibres alimentaires, présentent un indice glycémique faible et tolèrent le stress hydrique, les petits mils sont en perte de vitesse en Asie du Sud. Le rendement des variétés existantes est peu élevé, et les agriculteurs n’ont guère accès à des variétés améliorées.

Le projet de recherche Revalorisation des petits mils en Asie du Sud porte sur les obstacles entravant la production, la distribution et la consommation de quatre espèces de petit mil dans trois pays, à savoir l’Inde, le Népal et le Sri Lanka.

Le projet a fait appel à la sélection variétale participative, dans le cadre de laquelle les agriculteurs et les scientifiques ont conjugué leurs efforts pour résoudre les problèmes relatifs à l’obtention de variétés convenant à chacun des emplacements. En trois ans seulement, les équipes ont repéré des variétés de petit mil ayant un rendement de plus de 15 % supérieur à celui des variétés existantes. Les fournisseurs de semences et les établissements se consacrant à l’obtention de variétés dans ces trois pays ont pris en charge les variétés sélectionnées. À la fin de 2014, jusqu’à 4 000 agriculteurs auront accès à des semences de petit mil de qualité.

Augmentation du rendement des producteurs de petits mils par leur participation à la sélection des variétés en Asie du Sud (PDF, 674 Ko)

Il s’agit de l’une des fiches de la collection Recherche et changement, qui présente certaines des incidences que l’on commence à constater dans la foulée des projets qu’a subventionnés en Asie le Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI).