Assurer un approvisionnement fiable en eau potable en Amérique centrale

Image

Des chercheurs aident 300 organismes communautaires d'approvisionnement en eau à s'adapter aux changements climatiques en Amérique centrale.

Bill Morton
Des chercheurs collaborent avec les organismes communautaires d'approvisionnement en eau en Amérique centrale afin d'améliorer leur fiabilité et leur champ d'action dans le contexte des changements climatiques.
 
Les organismes communautaires d'approvisionnement en eau jouent un rôle clé dans la distribution de l'eau consommée par les ménages en Amérique centrale. Près de 24 000 d'entre eux fournissent de l'eau potable à 60 % de la population rurale dans cette région (environ 11 millions de personnes). Cependant, la disponibilité de l'eau diminue en raison de l'accroissement de la population et des effets des changements climatiques (notamment des températures plus élevées et des périodes de sécheresse prolongées). La viabilité à long terme de nombreux organismes communautaires d'approvisionnement en eau est menacée.
 
Grâce à un financement du CRDI, le Centro Agronómico Tropical de Investigación (CATIE) dirige des recherches visant à déterminer la meilleure manière pour ces organismes de surmonter ces difficultés. À l'aide d'une combinaison de techniques de cartographie et de modélisation, des chercheurs ont analysé la façon dont les changements climatiques pourraient modifier la disponibilité de l'eau dans la région, en se concentrant sur le Costa Rica, le Guatemala et le Nicaragua. Les résultats obtenus jusqu'à présent indiquent que d'ici 2050, la disponibilité réelle de l'eau augmentera d'environ 20 % à certains endroits le long de la côte caribéenne dans les pays à l'étude. Néanmoins, la disponibilité de l'eau pour la majeure partie de la côte caribéenne diminuera d'environ 20 % sur la même période.
 
Comprendre le problème
 
L'équipe de recherche a évalué les activités et le rendement actuels des organismes communautaires d'approvisionnement en eau en menant des enquêtes approfondies auprès de 300 organismes et de 9 000 ménages. Les résultats montrent que de nombreux organismes communautaires d'approvisionnement en eau manquent d'information sur les répercussions actuelles et à venir des changements climatiques sur leurs activités. En outre, ces organismes ont des capacités très variables à assurer un approvisionnement fiable en eau aux utilisateurs. Certains sont très efficaces et fournissent de l'eau 24 heures sur 24; d'autres ne peuvent le faire que deux à trois heures par jour. Dans la plupart des cas, les participants ont évoqué un manque de gestion organisationnelle et de compétences administratives comme principale cause de cette incapacité à assurer un service d'eau sans interruption. Par ailleurs, beaucoup de ces organismes rencontrent des difficultés financières : ils ne disposent pas de suffisamment de fonds pour entretenir, réparer ou remplacer l'infrastructure d'approvisionnement en eau. Bon nombre sont devenus excessivement dépendants de sources de financement externes, ce qui met en péril leur viabilité à long terme.
 
Solutions pour améliorer le rendement et l'approvisionnement en eau
 
L'équipe de recherche étudie de quelle manière les organismes communautaires d'approvisionnement en eau pourraient améliorer leur rendement et assurer de meilleurs services d'approvisionnement en eau à l'avenir. Dans certains cas, il faut recourir à des solutions techniques : l'utilisation d'un compteur d'eau, par exemple, permet aux organismes de vérifier la quantité d'eau utilisée par les consommateurs et de fixer un prix en conséquence. Ces compteurs, combinés à une meilleure gestion budgétaire et financière, leur permettront de financer l'achat de matériel et les réparations, ainsi que de mieux gérer les dépenses opérationnelles. Parmi les solutions : l'investissement dans des réservoirs de stockage d'eau et le recours aux technologies pour localiser des sources d'eau souterraine. Aux endroits où la disponibilité de l'eau à la source reste un problème, les organismes communautaires d'approvisionnement en eau peuvent travailler avec les communautés et les consommateurs sur des mesures de conservation de l'eau et, si nécessaire, sur le rationnement de l'eau.
 
Les résultats des enquêtes révèlent également qu'il est essentiel de développer les compétences et de former les gens pour parvenir à améliorer l'efficacité et le rendement globaux. Au Costa Rica, par exemple, au cours des dix dernières années, des organismes communautaires d'approvisionnement en eau, ayant investi dans le forage de nouveaux puits, n'ont pu les exploiter correctement en raison de leurs complexes conception technique et construction. Une formation appropriée garantira que ces organismes possèdent les compétences techniques nécessaires pour soutenir les investissements dans l'infrastructure d'approvisionnement en eau. Le développement des compétences en administration financière, en gouvernance organisationnelle, en gestion opérationnelle et en développement commercial profitera également à ces organismes. En formant de jeunes chefs de file communautaires, ces derniers seront enclins à participer activement aux organismes communautaires d'approvisionnement en eau et à contribuer à leur viabilité à long terme.
 
Communiquer les résultats pour susciter le changement
 
Les chercheurs travaillent activement auprès des partenaires locaux, nationaux et régionaux afin de diffuser leurs résultats et d'assurer que les organismes communautaires d'approvisionnement en eau continuent à jouer un rôle de premier plan dans l'approvisionnement en eau en Amérique centrale. Par exemple, ils négocient un accord avec l'institut des aqueducs et des égouts du Costa Rica (l'organisme national de gouvernance de l'eau), qui comprendra des ateliers de formation. Ils conçoivent actuellement un programme audiovisuel et un documentaire qui soulignent les difficultés d'amélioration de l'efficacité et d'adaptation aux changements climatiques que rencontrent les organismes, et de mobilisation de la communauté à cet égard.
 
En outre, les chercheurs analysent comment les ministères, le secteur privé et les bailleurs de fonds externes peuvent investir stratégiquement dans ces organismes. Les résultats suggèrent qu'en misant sur les aspects fondamentaux (amélioration de la gouvernance, des opérations et de la gestion financière), on aidera le mieux les organismes à offrir un service d'approvisionnement en eau fiable et efficace pour répondre à l'augmentation de la demande due à l'accroissement de la population et à la baisse de la disponibilité de l'eau.
 
Le projet « Adaptation de l'approvisionnement en eau communautaire à un climat changeant en Amérique centrale » est financé dans le cadre de l'Initiative de recherche sur l'adaptation aux changements climatiques en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes du CRDI, à l'aide de fonds provenant du financement accéléré du gouvernement du Canada.

Bill Morton est rédacteur à Ottawa.
 
Photo (à droite) : CATIE
Les réservoirs d'eau aideront les organismes communautaires d'approvisionnement en eau à augmenter leur offre d'eau dans un contexte de changements climatiques en Amérique centrale.

Visionnez une entrevue avec le chercheur Roger Madrigal
In Conversation with Roger Madrigal