Améliorer le traitement de la douleur chez les enfants en Thaïlande

Image

FLIKR/ROSS POLLOCK

Des lignes directrices sur la gestion de la douleur dans les hôpitaux thaïlandais aident à prévenir ou à traiter la douleur chez les enfants.

Global Health Research Initiative

Les enfants sont plus susceptibles que les adultes de souffrir de l'absence de traitement ou de traitement insuffisant contre la douleur causée par une chirurgie, une blessure et des infections. Les conséquences négatives qui en résultent peuvent être d'ordre physique, psychologique et social, tant pour les jeunes patients que pour leurs familles. Les enfants des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire ont souvent un accès limité aux traitements contre la douleur. Et pourtant il n'est ni difficile ni coûteux de prévenir ou de traiter la plupart des types de douleur chez les enfants, lorsque les obstacles associés aux attitudes et à l'information sont surmontés.

Grâce à l'appui du Programme de partenariat Teasdale-Corti de recherche en santé mondiale, des spécialistes canadiens et thaïlandais des Universités Dalhousie et Khon Kaen ont lancé un projet de recherche collaborative visant à améliorer le traitement de la douleur chez les enfants dans plusieurs hôpitaux de l'est de la Thaïlande.

L'équipe de recherche a élaboré et mis en place des lignes directrices devant aider les hôpitaux à atténuer les effets négatifs de la douleur pour les enfants et leurs familles. Ils ont également étudié des façons d'encourager le personnel infirmier et les médecins à faire une meilleure utilisation des méthodes de gestion de la douleur nouvelles et existantes pour améliorer les traitements. 

Le succès mène à l'expansion du projet

Le projet mené en Thaïlande s'est rapidement avéré efficace pour améliorer le traitement de la douleur chez l'enfant dans les hôpitaux, grâce à son approche d'application des connaissances. Vu un tel succès, un grand hôpital d'enseignement pédiatrique de São Paulo, au Brésil, a invité l'équipe à élargir le projet au Brésil.

En s'inspirant de ces expériences, les chercheurs se sont associés à d'autres pour lancer l'initiative Childkind. C'est un réseau mondial de chercheurs et de praticiens qui travaillent à l'élaboration de normes d'agrément pour les hôpitaux sur les façons de reconnaître, mesurer et traiter la douleur chez les enfants.

En Thaïlande, des hôpitaux ont appliqué les principes de Childkind, dont la mise en oeuvre d'une politique de prévention de la douleur à l'échelle de l'établissement, l'éducation permanente du personnel et l'autosurveillance régulière. À la fin du projet, deux hôpitaux brésiliens étaient occupés à élaborer un processus de gestion de la douleur pour répondre aux normes Childkind.

Ce projet s'inscrivait dans le Programme de partenariat Teasdale-Corti de recherche en santé mondiale. Entre 2005 et 2013, le Programme de partenariat Teasdale-Corti a financé les travaux de 14 équipes de chercheurs du Canada et de pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Les équipes ont créé, testé et mis en place des approches novatrices favorisant la santé et le développement. Le Programme de partenariat Teasdale-Corti s'est inspiré du travail remarquable de la docteure Lucille Teasdale, chirurgienne canadienne, et de son époux, le docteur Piero Corti, pédiatre italien. Le CRDI et les Instituts de recherche en santé du Canada ont cofinancé le projet.

Pour en savoir plus :