Adaptation aux changements climatiques dans la vallée de Mantaro, au Pérou

20 juin 2016
Image
Cover Mantaro Books
Instituto Geofísico del Perú. IGP

La vallée de Mantaro, dans la partie centrale du Pérou, est très vulnérable aux phénomènes climatiques extrêmes tels que les sécheresses, les inondations et le gel. Selon des prévisions récentes, cette vulnérabilité ne fera que s’accentuer au cours des prochaines années en raison des changements climatiques.

L’Instituto Geofísico del Perú (l’institut de géophysique du Pérou), qui relève du ministère de l’Environnement du pays, a évalué la vulnérabilité des établissements ruraux et urbains de la vallée. Grâce à plusieurs études pluridisciplinaires, l’institut a pu établir le niveau de risque que les phénomènes climatiques extrêmes posent pour la population et les infrastructures publiques de la vallée. Les constatations ayant émané de ces études ont incité l’institut à recommander l’adoption d’une stratégie de gestion des risques de catastrophe afin que les habitants deviennent plus résilients et mieux à même de s’adapter aux changements climatiques. En analysant les facteurs qui expliquent les catastrophes naturelles, il est possible de réduire l’exposition aux dangers, d’atténuer la vulnérabilité des biens et des personnes et d’améliorer le degré de préparation à l’adversité.

Dans la vallée, l’agriculture constitue la principale activité économique. Les exploitants agricoles approvisionnent les grandes villes côtières du pays, dont la capitale, Lima, en denrées diverses : pommes de terres, haricots, maïs, légumes et produits laitiers. Puisque la production dépend de l’agriculture fluviale dans une proportion allant de 70 à 75 %, le rendement des cultures est particulièrement vulnérable aux sécheresses et au gel. Les chercheurs ont aussi découvert que le glacier de l’Huaytapallana — dont la principale ville de la vallée, Huancayo, tire son eau potable — a vu sa surface réduite de près de 60 % entre 1976 et 2006.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans un ouvrage comportant deux tomes. Le premier analyse les causes physiques des conditions et phénomènes climatiques extrêmes auxquels la vallée est soumise, tandis que le second examine la vulnérabilité des populations qui sont exposées à de tels conditions et phénomènes.

L’ouvrage fait état des résultats d’un projet de recherche financé par le CRDI intitulé Amélioration de la capacité d’adaptation des collectivités rurales de la vallée du Mantaro (au Pérou) aux sécheresses, aux inondations et au gel.

Télécharger le livre (en espagnol)