Activité antérieure – Bâtir un avenir solide pour la recherche sur la prévention du VIH dirigée par des Africains

February 16, 2015

Image
participants au forum de Johannesburg.

ALLIANCE COORDINATING OFFICE

(De gauche à droite) Janan Dietrich, organisatrice d'Afri-Can 2, Glenda Gray, du South African Medical Research Council, et Kennedy Otwombe, PHRU, du forum de Johannesburg

La recherche sur un vaccin contre le VIH se déplace des laboratoires de l'Amérique du Nord et de l'Europe pour inclure maintenant un plus grand nombre d'établissements de recherche africains. Des chercheurs africains mènent les initiatives. En poste dans des villes au coeur de l'épidémie, ils connaissent les populations touchées et sont les mieux placés pour diriger les essais sur les vaccins expérimentaux. Du 16 au 18 février 2015, des chercheurs se sont rencontrés à Johannesburg, en Afrique du Sud, pour discuter du rôle des chercheurs africains dans la lutte contre cette épidémie. 

Forum Afri-Can 2

Les bénéficiaires de subventions de la phase 2 du programme Subventions de renforcement des capacités en vue d'essais cliniques en matière de prévention du VIH/sida se sont rencontrés durant trois jours pour partager les résultats obtenus et les enseignements tirés au cours des cinq dernières années. Ce programme était financé par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et Affaires mondiales Canada (AMC). Il faisait partie de l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH (ICVV), une initiative du gouvernement du Canada et de la Fondation Bill et Melina Gates. Plus de 140 participants ont assisté au Forum Afri-Can 2, qui rassemblait également des bénéficiaires de subventions à la découverte d'un vaccin contre le VIH des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), des organismes gouvernementaux et internationaux ainsi que des donateurs.

Parmi les résultats présentés, Kenya AIDS Vaccine Initiative – Institute of Clinical Research (KAVI-ICR) a été reconnu comme établissement de recherche de renommée mondiale et choisi comme lieu d'essai pour le vaccin contre l'Ebola et comme centre africain de l'Organisation mondiale de la santé pour la surveillance des gonocoques résistants aux antimicrobiens. Les membres de l'équipe d'ADAPT2 (African Development of AIDS Prevention Trial capacity) ont publié un article dans la revue Science portant sur leurs efforts à éduquer les parlementaires pour qu'ils utilisent les données probantes émanant de la recherche dans la prise de décisions. L'événement constituait une tribune pour démontrer la solide collaboration entre les organismes canadiens et africains soutenant la recherche sur la prévention du VIH.

Fondements des découvertes scientifiques

La phase 2 du programme Subventions de renforcement des capacités en vue d'essais cliniques en matière de prévention du VIH/sida a appuyé neuf équipes travaillant au renforcement des capacités de recherche pour les essais cliniques de prévention du VIH/sida menés par des Africains en Afrique subsaharienne. Les équipes ont travaillé à améliorer les capacités des chercheurs et des établissements de recherche africains à réaliser des essais comparatifs avec répartition aléatoire, ce qui permet de mener des essais rigoureux sur les efforts de prévention du VIH/sida, y compris les vaccins potentiels. Plus de 2 500 personnes ont été formées dans le cadre du programme sur tous les aspects des essais de prévention du VIH, de la recherche scientifique à l'administration et à la gestion des essais, jusqu'à la présentation des résultats.  Glenda Gray, présidente du South African Medical Research Council, a parlé des récents progrès dans le développement d'un vaccin contre le VIH, affirmant que, même si les interventions actuelles parviennent à atténuer l'épidémie de VIH, seul un vaccin peut l'éradiquer. Renseignez-vous sur le programme de renforcement des capacités en vue d'essais cliniques en matière de prévention du VIH/sida et lisez les tweets du forum (#AfriCan2).

Visitez le site Web Afri-Can Forum 2 (en anglais seulement).

Renseignez-vous sur l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH (ICVV).