Accroître l’autonomie des entrepreneures en Inde

May 03, 2016

Image

IDRC

Penny McRae

Un projet financé par le CRDI aide les entrepreneures à se mettre en rapport avec les chaînes d’approvisionnement mondiales

La possibilité de disposer d’une source de revenus sûre a changé la vie de Pushpa Parmar.

Cette mère de deux enfants vivant à New Delhi, en Inde, gagnait à peine de quoi vivre en passant au crible les déchets à la recherche d’objets recyclables.

« Mes mains étaient coupées et sales à force de fouiller les ordures, a raconté Mme Parmar. J’ai été mordue par des chiens. Les hommes ne me témoignaient aucun respect. »

Aujourd’hui, elle travaille pour une coopérative de recyclage dirigée par des femmes, SEWA Gitanjali, qui vend des articles de papeterie fabriqués à partir de papier recyclé à des marques internationales telles qu’Accenture, Staples, Goldman Sachs et Cisco Systems.

« J’ai l’impression d’avoir une nouvelle vie, a déclaré Pushpa Parmar. J’ai pu financer les études de mes enfants. »

Au sein de la coopérative, le rôle de Mme Parmar consiste à aider d’autres personnes en difficulté en leur apprenant à gagner leur vie en fabriquant des articles de papeterie.

« Mon emploi m’a donné l’occasion d’aider d’autres personnes qui se trouvaient dans la même situation où j’étais et qui travaillaient sur des amas d’ordures », a-t-elle expliqué. « Ils travaillaient dur, à toute heure, dans des conditions horribles, tout cela pour un revenu misérable. À présent, ils travaillent dans des conditions d’hygiène adéquates et gagnent un salaire décent. »

L’employeur de Pushpa Parmar, SEWA Gitanjali, est en plein essor, car il a accès aux marchés internationaux pour écouler ses articles de papeterie.

Il s’agit d’une des nombreuses organisations en Inde et dans le monde qui bénéficient du travail de l’organisme sans but lucratif WEConnect International, dont la mission consiste à aider les entrepreneures à se mettre en rapport avec les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Grâce à son soutien, le CRDI aide WEConnect International à développer une base de données interrogeable des entreprises appartenant à des femmes en Inde. Cela renforcera le réseau électronique de WEConnect International, fournira aux entreprises des outils pour établir des liens avec des fournisseurs locaux, et encouragera la création d’une plus vaste communauté de pratique.

WEConnect International a aidé 600 entreprises à s’inscrire dans la base de données, dont 60 sont agréées à titre de fournisseurs de grandes entreprises. L’initiative a aidé à générer plus de 127 millions USD par an ainsi qu’à créer plus de 4 600 emplois dans toute l’Inde. Il s’agit maintenant de reproduire le modèle dans 17 autres pays en développement.

« Grâce au généreux soutien du CRDI, nous avons été en mesure d’améliorer et de développer une base de données très puissante d’entreprises détenues par des femmes dans une centaine de pays », a dit Elizabeth A. Vazquez, présidente-directrice générale et co-fondatrice de WEConnect International.

« La base de données est importante pour les femmes du monde entier », a-t-elle ajouté. « Les femmes qui dirigent des entreprises de toutes tailles ont un besoin urgent d’accéder aux marchés locaux et internationaux. »

En Inde, de plus en plus d’entrepreneures misent sur WEConnect International pour entrer en contact avec des acheteurs mondiaux.

Namita Banka est la fondatrice et directrice générale de Banka Bioloo. Son entreprise, spécialisée dans la fabrication de toilettes respectueuses de l’environnement, vise à mettre un terme à la défécation en plein air et à améliorer la santé dans le monde.

« Ma mission consiste à construire des toilettes. Cela donne un sens à ma vie », a expliqué Banka Bioloo. « Les utilisateurs de mes produits sont les plus démunis. Les acheteurs, quant à eux, sont notamment des gouvernements. »

Chayaa Nanjappa, fondatrice de Nectar Fresh Foods, figure également parmi les membres du réseau WEConnect. Elle fournissait déjà 200 tonnes de miel, de confiture et d’autres produits aux marchés de l’Inde. Elle arrive maintenant à vendre ses produits en Europe.

Elle a créé son entreprise pour subvenir à ses besoins après son divorce.

« Cette expérience m’a appris que rien n’est impossible »  - Chayaa Nanjappa 

« De plus, je peux aider des agriculteurs ainsi que des membres de ma communauté en m’approvisionnant auprès d’eux. »

Le réseau WEConnect International s’avère également précieux pour les acheteurs mondiaux, qui y ont recours pour trouver des fournisseurs locaux.

« Le progrès socioéconomique des femmes sera le facteur qui change la donne, et WEConnect peut soutenir ce progrès », a soutenu Srikant Rao, directeur de l’approvisionnement en Asie-Pacifique pour l’entreprise d’impartition Accenture. « Nous pouvons aider les femmes à réussir sur les marchés mondiaux et à escalader la chaîne de valeurs. »

Le géant international Walmart figure parmi les sociétés mondiales qui ont recours à WEConnect International pour augmenter le nombre d’entreprises appartenant à des femmes au sein de leur chaîne d’approvisionnement. L’entreprise encourage également l’utilisation du logo « Women Owned » (Détenue par des femmes), pour aider les clients à reconnaître les produits fabriqués par des sociétés détenues par des femmes et agréées par WEConnect International.

« L’autonomisation des femmes est la bonne chose à faire pour la communauté, et elle est économiquement rentable », selon Jenny Grieser, directrice principale de l’autonomisation économique des femmes chez Walmart. « Le leadership de Walmart India en matière d’autonomisation des femmes servira d’exemple à d’autres pays. »

Nadir Patel, haut-commissaire du Canada en Inde et membre du Conseil des gouverneurs du CRDI, souligne que le gouvernement du Canada a fait de l’égalité des sexes une priorité.

« Ce projet cadre parfaitement avec l’engagement des deux pays à l’égard de la coopération », a-t-il déclaré. « L’autonomisation des femmes, d’un point de vue commercial, est un élément fondamental de la croissance de n’importe quel pays. »