Abolir les barrières entre recherche et action

August 14, 2013

Image
Participatory Action Research in action

Daniel Buckles

Participation de membres de la collectivité au processus de recherche

Daouda Badio

Un projet financé par le CRDI a contribué à abolir les barrières entre la pratique de la recherche-action participative et la formation et la pensée universitaires sur le terrain. Le projet a aussi encouragé des intervenants du Sud à exercer un leadership au regard de communautés régionales et thématiques de praticiens se consacrant à la recherche-action participative.

Un principe fondamental de la recherche-action participative est que la recherche doit être menée de concert avec des personnes et non pour leur compte ni à leur sujet. Cette démarche encourage l’abolition des barrières entre recherche et action et l’établissement de liens entre le savoir local et celui d’experts de l’extérieur. Bien qu’elle date de plusieurs décennies et qu’elle soit bien établie auprès des praticiens du développement international, la recherche-action participative est beaucoup moins acceptée des cercles universitaires. Le projet visait à faire passer à grande échelle les contributions internationales au champ de la recherche-action participative à partir de l’initiative pluriannuelle Systèmes d’analyse sociale (SAS2). L’objectif : resserrer les liens entre le milieu universitaire et la théorie et la pratique de la recherche-action participative.

Grâce au projet, des chercheurs en Amérique latine et en Asie de même qu’au Canada et en Europe utilisent aujourd’hui activement des outils et des méthodologies qui ont été mis au point dans le cadre de l’initiative SAS2 au sein de leur propre établissement. Ils offrent en outre de la formation en recherche-action participative à un nombre croissant de milieux de la recherche et du développement nationaux.

En outre, le projet a généré un certain nombre d’outils et de publications, dont :

  • l’ouvrage The Social Weaver: A Handbook for Participatory Action Research, Monitoring, and Evaluation, dont on a distribué plus de 400 exemplaires à diverses activités de formation. Il est utilisé comme outil de formation par les instructeurs de l’initiative SAS2 aux quatre coins du monde;
  • Fighting Eviction: Tribal Land Rights and Research-in-Action, une étude de cas détaillée réunissant des travaux de recherche originaux sur les droits des populations tribales de l’Inde au foncier et au logement et sur les méthodes permettant d’inciter les membres des groupes marginalisés à participer à la recherche-action au moyen des outils et notions mis au point dans le cadre de l’initiative SAS2;
  • Participatory Action Research: Theory and Methods for Engaged Inquiry, un ouvrage qui propose de nouveaux outils et de nouveaux fondements conceptuels propres à la tradition de la recherche-action participative. Cette publication, destinée aux universitaires et aux praticiens professionnels, porte principalement sur la théorie et la pratique de la recherche-action participative et sur les méthodes connexes.

Le projet était la troisième et dernière phase de l’initiative SAS2 soutenue par le CRDI. Les deux premières phases ont démontré en principe la possibilité de mettre en oeuvre les notions reliées à la recherche-action participative.

Lire le rapport final (en anglais)

Contenu connexe