Appel à propositions : Renforcer les systèmes d’éducation par des innovations éprouvées dans les régions en développement

Foire aux questions

Écoutez le webinaire foire aux questions qui a eu lieu le 9 septembre.

Écoutez le webinaire foire aux questions qui a eu lieu le 14 août.

DÉTAILS DE L’APPEL DE PROPOSITIONS

1. Qu’entendez-vous par « recherche » ?

Les subventions mondiales versées dans le cadre du Programme Partage de connaissances et d’innovations (KIX) sont destinées à des projets de « recherche au service du développement ». Ces types de projets sont axés sur les problèmes, orientés vers l’action et conçus pour produire de nouvelles connaissances et des données probantes. Ils ciblent, mobilisent et font intervenir de façon créative de nombreux types d’utilisateurs des connaissances pour s’assurer que la recherche est pertinente et accessible. Les utilisateurs collaborent généralement avec les chercheurs à la création des connaissances. Les projets sont conçus de manière à pouvoir éclairer les politiques, les pratiques et le développement technologique.

2. Qu’entendez-vous par « innovation éprouvée »?

Une innovation désigne un outil, une pratique, une politique, un programme, une technologie, une approche, une méthodologie ou toute autre intervention.
 
Quant au terme « éprouvé », il signifie qu’il existe des données probantes systématiques, crédibles et documentées que l’innovation « fonctionne » bien. En d’autres termes, il a été démontré que cette intervention renforce les systèmes éducatifs, ou améliore l’accès à l’éducation ou la qualité de cette dernière. La preuve peut comprendre, par exemple, une évaluation des répercussions ou des résultats; une étude de recherche qui a mis à l’essai les résultats de l’intervention; ou un processus d’examen par les pairs.

Idéalement, les données probantes devraient fournir certaines nuances sur le type de résultats que l’innovation a obtenus et à qui ils sont destinés. De plus, les données probantes devraient avoir été élaborées par des personnes ou des organisations indépendantes qui n’ont aucun intérêt dans l’innovation.

3. Qu’entendez-vous par « mener des recherches pour appuyer la mise à l’échelle des innovations dans certains pays et régions »?

De nombreuses innovations se sont avérées efficaces, mais leurs répercussions sont isolées. Les subventions mondiales du KIX cherchent à vérifier si les bonnes idées qui ont déjà des répercussions positives peuvent être transposées à plus grande échelle, et de quelle façon. Par ailleurs, la mise à l’échelle de l’impact nécessite l’adaptation d’une intervention, une évaluation plus poussée, et la participation de différents acteurs. Les compromis, les conséquences imprévues et les répercussions positives et négatives de la mise à l’échelle devraient être cernés.

Que pouvons-nous apprendre au sujet de l’innovation et des façons dont elle peut être mise à l’échelle pour produire un impact optimal? Pour chaque projet, les équipes doivent cerner les innovations éprouvées qui (1) abordent les priorités thématiques des pays du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE), et (2) qui utilisent les processus de recherche pour mettre à l’essai de façon systématique la façon dont elles peuvent être adaptées et mises à échelle. Les résultats qui en découlent doivent également être déterminés.

4. Qu’entendez-vous par « fonds de contrepartie »?

Le financement de contrepartie des ressources mobilisées fait référence à des sources de financement supplémentaires ou à des sources de financement parallèles. Ces fonds doivent être inclus dans votre proposition de budget et reconnus comme une contribution financière par d’autres bailleurs de fonds.

Aucune contrepartie n’est prévue, mais toutes les contributions de contrepartie ou les contributions supplémentaires d’autres bailleurs de fonds ou organismes doivent être déclarées.

5. Que devraient comprendre la théorie du changement et le cadre des résultats dans la proposition ?

La théorie du changement et le cadre des résultats de la proposition devraient énoncer les intentions pour la durée du projet, décrire les changements plus généraux ou à plus long terme auxquels le projet devrait contribuer et expliquer comment les activités et les stratégies du projet permettront de réaliser ces changements ou contribueront à leur réalisation.

Les propositions devraient présenter des théories du changement et un cadre de résultats qui seront utiles pour orienter la conception, coordonner les activités entre les responsables de la mise en oeuvre, suivre les progrès, apprendre et s’adapter, et fournir de l’information pour la production de rapports et la reddition de comptes. Il n’est pas nécessaire d’utiliser un format spécifique pour votre théorie du changement. Veuillez utiliser les systèmes et formats que vous jugez utiles.

Nous prévoyons que les subventions du KIX mèneront à la réalisation d’extrants et de résultats liés à la production de connaissances, aux innovations adaptées et améliorées, au renforcement des capacités, à l’influence sur les politiques, les pratiques et les comportements, et à l’utilisation de la technologie et de systèmes. Une théorie du changement et un cadre de résultats devraient décrire comment le projet entend contribuer en dernier ressort à améliorer l’accès à l’éducation, ainsi que la qualité et le fonctionnement des systèmes éducatifs.

PORTÉE

6. Le financement peut-il servir à couvrir les coûts de mise en œuvre des interventions faisant l’objet d’une étude?

L’appel met l’accent sur la recherche et, même si l’on s’attend à ce que certaines dépenses liées à la mise en œuvre (surveillance, formation, etc.) soient incluses dans le financement, la plupart des fonds doivent être consacrés à la recherche. L’appel ne vise pas à mettre en œuvre des innovations; il vise plutôt à mettre sur pied des recherches et à recueillir des données probantes sur ces innovations et les conditions nécessaires à leur applicabilité à grande échelle.

7. Les subventions mondiales du KIX appuieront-elles la mise à l’échelle des innovations éprouvées dans les pays et régions sélectionnés?

Non, les coûts liés à la mise en œuvre à grande échelle de ces innovations dépassent le budget disponible. Les projets financeront la recherche appliquée pour appuyer la mise à l’échelle des innovations sélectionnées. En particulier :

  • Mettre en oeuvre des mesures visant à adapter et à peaufiner les innovations afin de mieux répondre aux besoins contextuels des pays sélectionnés;
  • Concevoir et mettre à l’essai des moyens et des modèles pour les mettre à l’échelle;
  • Appuyer le renforcement des capacités des personnes ou des groupes qui essaieront les approches adaptées; et
  • Évaluer les résultats.

8. Est-ce que les subventions mondiales du KIX peuvent servir à des projets qui s’appliquent à un seul pays membre du GPE?

Non. Les subventions mondiales du KIX doivent servir à des projets qui s’appliquent à plusieurs pays et plusieurs régions. Les projets doivent s’appliquer à au moins trois pays membres du GPE dans au moins deux régions du GPE (voir l’annexe A du document détaillé de l’appel à propositions pour connaître la liste des pays et des régions du GPE).

9. Les subventions mondiales du KIX peuvent-elles s’appliquer à des projets qui mettent l’accent sur l’amélioration de l’éducation postsecondaire dans les pays membres du GPE?

Non. Les subventions mondiales du KIX doivent servir à des projets portant sur la petite enfance et l’éducation primaire et secondaire. La seule exception est celle des programmes de formation; les subventions mondiales du KIX peuvent servir à financer des projets portant sur la formation et le perfectionnement professionnel des enseignants.

10. Les innovations dans le secteur de la formation technique et professionnelle sont-elles admissibles?

Cette subvention financera des projets dans les domaines de l’éducation de base, de l’éducation secondaire et de la formation des enseignants. Les projets d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP) ne sont pas admissibles dans le cadre du présent appel.

11. Que se passe-t-il si le projet comprend une technologie qui n’est pas à source ouverte ? Est-ce acceptable ?

Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) ont en commun une politique de libre accès pour tous les résultats du projet. Ils encouragent et aident également les organisations à élaborer des plans adaptés sur les données ouvertes afin que les données précieuses produites par les projets soient disponibles dans le domaine public. En ce qui concerne les sources ouvertes, nous acceptons à la fois les solutions ouvertes et privées. Cela dit, nous croyons fermement que le rôle du KIX est de produire des biens publics mondiaux qui sont largement mis à la disposition des pays membres et des partenaires du GPE.

DÉTAILS CONCERNANT L’ADMISSIBILITÉ ET LES CANDIDATS

12. Qu’entendez-vous par « organisations individuelles »?

Les organisations individuelles peuvent être des organisations de la société civile, des universités, des think tanks régionaux et nationaux, des associations et des secrétariats de réseaux, des organismes à but non lucratif, des organisations du secteur privé, et des organismes multilatéraux. De plus, ces organisations peuvent être établies n’importe où.

Veuillez noter que le CRDI possède une vaste expérience du financement direct d’organisations situées en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient.

13. Qu’entendez-vous par « consortium »?

Le terme « consortium » désigne les organisations qui reçoivent un financement direct du KIX pour la mise en œuvre d’un projet.

14. Qu’est-ce que vous recherchez chez une organisation principale?

  • Capacité à gérer une subvention de grande envergure d’un point de vue financier et opérationnel;
  • Présence sur le terrain;
  • Expérience thématique dans l’objet de la proposition;
  • Capacité à coordonner plusieurs partenaires et membres d’un consortium (si c’est le cas); et
  • Capacité à participer à la dynamique d’échange des connaissances avec les autres cohortes de projets approuvés.

15. Les consortiums peuvent-ils avoir d’autres partenaires?

Oui, les consortiums peuvent désigner d’autres partenaires qui participeront au projet. Il peut être nécessaire d’inclure d’autres partenaires, tels que des associations d’enseignants, un organisme non gouvernemental pertinent, ou des personnes possédant une expertise particulière en matière de recherche. De plus, chaque projet devrait tenir compte des parties prenantes pertinentes pour les objectifs du projet - y compris les parties prenantes pertinentes pour les stratégies de mobilisation des connaissances - et de la meilleure façon de les mobiliser.

16. Les consortiums peuvent-ils inclure des gouvernements nationaux?

Non. La plus grande partie du financement du GPE est directement octroyée aux gouvernements pour qu’ils puissent mettre en œuvre leurs plans d’éducation sectoriels. Le KIX est un mécanisme supplémentaire servant à appuyer les secteurs de l’éducation qui cible différents acteurs.
 
Toutefois, les candidats sont invités à inclure les gouvernements nationaux et locaux en tant que partenaires stratégiques dans leurs projets. La mise à l’échelle dans les systèmes d’éducation nécessitera très probablement l’établissement de liens avec les gouvernements.

17. Les consortiums doivent-ils absolument inclure des organisations canadiennes?

Non.

18. Les organisations de pays non membres du GPE peuvent-elles présenter des demandes de subventions mondiales et recevoir des fonds?

Oui. Les organisations basées dans des pays non membres du GPE peuvent présenter des demandes de subventions mondiales dans le cadre du KIX. Toutefois, les projets proposés doivent s’appliquer à des pays membres du GPE, et les travaux de ces projets doivent être réalisés dans ces pays. Le fait qu’un consortium inclue une organisation du pays membre où le projet aura lieu est considéré comme un atout.

19. Les organisations participant aux centres régionaux KIX peuvent-elles également participer au présent appel?

Oui, les appels sont ouverts et concurrentiels. Les organisations peuvent poser leur candidature pour devenir des partenaires d’apprentissage régionaux et présenter une demande de subventions mondiales. Toutefois, une attention particulière sera accordée à la diversité des candidats au cours du processus de sélection.

20. Un organisme peut-il se présenter à titre de candidat principal dans le cadre de plusieurs propositions?

Oui, un organisme peut se présenter à titre de candidat principal dans le cadre de plusieurs propositions, ou participer à plusieurs propositions.

Les propositions seront présélectionnées et classées selon leur qualité et leur mérite.

Lors de l’étape finale de la sélection des projets, le CRDI veillera à ce que la diversité des régions géographiques, des thèmes, des candidats et des types d’organisation soit adéquate dans l’ensemble des propositions les mieux classées.

21. En ce qui concerne les questions juridiques et de conformité, toutes les organisations d’un consortium doivent-elles se conformer, ou seulement l’organisation principale ?

Nous exigeons seulement que l’organisation principale soit une entité juridique, mais celle-ci doit s’assurer que toutes les modalités de la subvention sont prescrites à tous les sous-bénéficiaires ou sous-traitants.

22. Quel est l’éventail d’organisations qui peuvent être financées dans le cadre de cet appel ?

Nous nous attendons à recevoir des propositions d’un large éventail d’organisations, y compris des organisations de la société civile, des think tanks nationaux ou régionaux, des secrétariats de réseaux, des sociétés d’experts-conseils, d’autres acteurs du secteur privé, des universités et des organisations multilatérales.

Les subventions mondiales seront octroyées sur la base d’un processus concurrentiel indépendant. Les équipes de gestion des subventions, des services juridiques et de la haute direction du Centre s’efforcent de faire en sorte que tous les types d’organisations puissent recevoir des fonds directement du Centre si leurs propositions sont retenues.

23. Les organisations à but lucratif peuvent-elles présenter une demande de subvention mondiale du KIX ?

Oui, les organisations à but lucratif peuvent présenter une demande. Les organisations à but lucratif qui travaillent au développement de la technologie éducative ou à l’élaboration de programmes d’études et d’autres ressources sont admissibles. Toutefois, les organisations à but lucratif qui fournissent des services éducatifs de base (p. ex., les écoles privées) ne sont pas admissibles au financement du KIX. Le KIX continuera d’appliquer la stratégie d’engagement du secteur privé du GPE.

Les propositions qui comprennent des acteurs du secteur privé doivent démontrer comment les ressources du secteur privé (par exemple, le savoir-faire financier ou technique) contribueront au projet.

Tous les bénéficiaires de subventions, y compris les organisations à but lucratif, doivent se conformer à la Politique de libre accès du CRDI.

MÉTHODOLOGIE

24. Les subventions du KIX financent-elles à la fois des recherches qualitatives et quantitatives?

Oui, les subventions mondiales peuvent soutenir les recherches qualitatives et quantitatives.

25. Une innovation peut être l’intégration de divers outils et méthodologies qui ont eu des répercussions mesurables de façon indépendante, mais qui n’ont pas été étudiés ensemble. Ce type d’innovation pourrait-il être pris en compte pour l’octroi d’une subvention s’il s’appuie sur un cadre théorique solide?

Une combinaison de divers outils et méthodologies est parfaitement acceptable à titre de proposition. Dans ce cas, un cadre théorique solide sera nécessaire. Il doit être complété par des données probantes sur les différents éléments, et une approche empirique doit être intégrée à la recherche.

26. Veuillez préciser si les recherches secondaires, notamment les analyses systématiques ou documentaires portant sur des données probantes mondiales, seraient admissibles.

Les propositions doivent comprendre des recherches secondaires ou des analyses documentaires, mais nous nous attendons aussi à ce qu’elles contiennent des données probantes empiriques qui décrivent les innovations éprouvées.

ÉTHIQUE

27. Quels sont les organismes d’approbation et les lignes directrices en matière d’éthique qui doivent être consultés? Des examens de l’éthique distincts sont-ils requis pour chaque pays membre du GPE?

Veuillez fournir des détails sur les enjeux potentiels d’ordre éthique dans votre projet de recherche. Il est également important d’inclure les mesures qui seront prises pour veiller à ce que les normes éthiques les plus élevées soient respectées et à ce que les participants à la recherche bénéficient de la meilleure protection possible. De plus, veuillez consulter l’Énoncé de politique des trois Conseils sur l’éthique de la recherche avec des êtres humains, particulièrement si vous n’avez pas accès à des lignes directrices normalisées en matière d’éthique dans votre pays ou dans les pays où vous envisagez de mener des recherches.

Chaque pays a ses propres exigences en matière d’éthique et ses propres organismes d’approbation; par conséquent, il vous incombe de vérifier les exigences dans tous les pays où le projet de recherche sera réalisé.

DOCUMENTS SUPPLÉMENTAIRES

28. Au moment de la présentation de la demande, est-il nécessaire d’avoir un protocole d’entente avec le gouvernement du pays dans lequel le projet aura lieu?

Non. Nous comprenons qu’il est peut-être trop tôt pour avoir un protocole d’entente officiel avant le début d’un projet. Toutefois, l’établissement de relations avec le gouvernement et son soutien au projet seraient considérés comme un atout.

29. Qu’entendez-vous par « plan de travail »?

Le plan de travail devrait être un échéancier complet du projet qui comprend les dates proposées pour les principaux jalons et produits livrables du projet.

BUDGET

30. Quels sont les types de dépenses qui sont admissibles dans le cadre du présent appel?

Pour obtenir tous les détails, veuillez consulter la page du CRDI consacrée au financement.

31. Quels sont les taux de rémunération qui seront utilisés pour le personnel du projet et l’établissement du budget? Existe-t-il des lignes directrices?

Le CRDI finance les coûts réels; par conséquent, les taux de rémunération du personnel actuel affecté à un projet devraient tenir compte du coût réel de la ressource. Il n’y a pas de taux préétablis pour les nouveaux employés, mais le CRDI limite les coûts de personnel à 25 % du budget global. Par conséquent, les taux doivent tenir compte de cette proportion du budget.

32. Y a-t-il des exigences particulières concernant les frais généraux?

Oui. Lorsque c’est nécessaire, le Centre autorisera les coûts indirects jusqu’à concurrence de 13 % de l’ensemble des coûts administrés par le bénéficiaire, y compris le montant consacré à l’achat de biens d’équipement qui seront remis à votre institution, exclusion faite du montant des coûts indirects eux-mêmes. Ces coûts doivent être des coûts réels, et le soutien de ces coûts est nécessaire pour satisfaire aux exigences d’éventuelles vérifications.

33. Le matériel des technologies de l’information et des communications (TIC) peut-il être inclus dans le budget?

Oui, le matériel des TIC est autorisé. Tous les articles d’une valeur supérieure à 5 000 $CAN doivent être détaillés séparément. De plus, tous les achats de matériel de plus de 5 000 $CAN doivent être effectués dans le cadre d’un processus concurrentiel et ouvert régi par les politiques et les procédures d’approvisionnement de votre établissement.

Pour obtenir davantage de renseignements, veuillez consulter la page du CRDI consacrée au financement.

34. Dans quelle devise le budget doit-il être soumis?

Le budget doit être présenté dans la devise de travail du candidat principal, comme indiqué dans le modèle de budget du CRDI. Toutefois, veuillez noter que même si le demandeur doit soumettre le budget dans sa devise de travail, il doit convertir le montant total demandé en dollars canadiens pour répondre à la question 1.6 de la demande en ligne.

LIENS AVEC LE KIX

35. Veuillez préciser en quoi le présent appel à propositions est lié à l’appel à propositions visant les partenaires d’apprentissage régionaux.

Les partenaires d’apprentissage régionaux recevront la synthèse des résultats de la recherche en cours financée par le présent appel car les centres régionaux contribueront à la synthèse des connaissances. Cependant, ils ne participeront pas directement à l’élaboration, à la gestion ou au suivi de la recherche.

36. Le prochain appel régional mettra-t-il davantage l’accent sur la mise en œuvre?

Le prochain appel régional sera également axé sur la recherche et l’innovation, et adoptera la même approche à l’égard de la mise en œuvre des interventions. Les différences porteront sur la perspective régionale par rapport à la perspective mondiale, ainsi que sur les thèmes particuliers à aborder.

QUESTIONS TECHNIQUES

37. Est-il possible de modifier la proposition avant la date limite du 1er octobre si elle a déjà été soumise ?

Une fois que vous avez cliqué sur le bouton de soumission de la proposition, vous ne pouvez plus la modifier. Nous vous encourageons à contre-vérifier votre soumission avant de la soumettre afin de vous assurer que tous les renseignements sont exacts.

38. Quelle est la marche à suivre pour commencer à remplir une demande en ligne ?

Pour obtenir des instructions sur la façon de commencer à remplir une demande, veuillez vous reporter à l’horodatage 31:00 de la vidéo du webinaire du 9 septembre.

VIDÉO EN FRANÇAIS : Pour obtenir des instructions sur la façon de commencer à remplir une demande, veuillez vous reporter à l’horodatage 41:00 de la vidéo du webinaire du 9 septembre.

RÉSULTATS DE L'APPEL

39. Quand les résultats de l’appel de propositions mondial pour des subventions relatives au programme Partage de connaissances et d’innovations seront-ils annoncés?

Les résultats seront annoncés au cours de la première moitié de décembre. Veuillez noter qu’en raison du grand nombre de propositions reçues, le calendrier indiqué dans le document d’appel a été modifié.