Les femmes dans les négociations pour la paix en Syrie

Bassma Kodmani (à gauche), membre de la Commission syrienne des négociations, lors d’une conférence de presse des Nations Unies.

L’ONU à Genève

Date de l'événement :
18 mai 2018
Endroit :
Centre mondial du pluralisme
330 promenade Sussex Centre pour le dialogue
Ottawa, ON
Canada
Heure :
10:00am - 12:00pm

Affaires mondiales Canada et CRDI tiennent une table ronde avec une délégation de cinq femmes de la Commission syrienne des négociations (CSN), groupe-cadre représentant l’opposition syrienne dans le cadre des pourparlers de paix de Genève dirigés par les Nations Unies.

La participation est gratuite, mais les places sont limitées, donc veuillez-vous inscrire.

Les membres de la délégation discuteront de leur expérience en tant que négociatrices pour le compte de l’opposition syrienne, groupe diversifié composé de représentants d’organisations politiques, militaires et de la société civile. Les expertes parleront également de l’expérience des femmes dans le cadre du conflit syrien, de leur rôle et de leur statut dans la résolution du conflit et dans la consolidation de la paix, ainsi que du programme mondial consacré aux femmes, à la paix et à la sécurité défini par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité.

Les six expertes représentant la Commission syrienne des négociations (CSN) sont :

 Hanadi Abu Arab

Hanadi Abu Arab

Vice-présidente de la CSN. Elle a été juge en Syrie, de 2005 à 2011, et elle a dirigé le tribunal civil du travail de première instance, à Damas, avant le début du conflit armé, en 2011.

 Ruba Habboush

Ruba Habboush

Membre de la CSN et chef d’antenne de la chaîne de télévision irakienne Fallujah TV. Ancienne présentatrice de la télévision d’État syrienne, avant le conflit, elle a également été conseillère médiatique auprès de la CSN, pendant les pourparlers de paix de Genève, en 2017.

 Hind Aboud Kabawat

Hind Aboud Kabawat

Administratrice générale du bureau de la CSN à Genève, et directrice d’Interfaith Peacebuilding du Center for World Religions, Diplomacy & Conflict Resolution, de l’Université George Mason à Fairfax, Virginie aux États-Unis. Elle a créé un comité de la CSN visant à renforcer la participation des femmes au sein de l’opposition syrienne.

 Bassma Kodmani

Bassma Kodmani

Membre de la CSN et professeure agrégée de relations internationales à l’Université de Paris. Elle est cofondatrice et directrice exécutive de l’Initiative de réforme arabe, partenaire de recherche de longue date du CRDI. Elle est également membre fondatrice et porte-parole du Conseil national syrien, coalition syrienne d’opposition.

 Alise Mofrej

Alise Mofrej

Membre de la CSN. Politicienne syrienne et ancienne enseignante, à Damas. Elle a fondé Syrian Women for a State of Citizenship, organisation axée sur la création d’occasions économiques pour les femmes et sur la promotion de la paix.

 Beth Woroniuk

Beth Woroniuk

Membre de la Commission syrienne des négociations (CSN) Jusqu’en 2012, Madame Ojyli occupait le poste de directrice commerciale à New York, mais elle se consacre depuis au conflit syrien. Elle a participé aux pourparlers de paix à Genève et aux conférences de l’opposition syrienne à Astana, au Kazakhstan, et au Caire, en Égypte. En 2016, elle a dirigé la Raqqa Citizens Organisation.

 

 Beth Woroniuk

 

Beth Woroniuk

Coordonnatrice du Women, Peace and Security Network – Canada, animera la table ronde.

 

 

La visite de la délégation au Canada est particulièrement appropriée, car Affaires mondiales Canada préconise la représentation accrue des femmes au sein des équipes de négociation syriennes.

L’appui du Canada au processus de paix en Syrie comprend l’engagement avec des groupes et des structures d’opposition politiques, armés et civils et la société civile ainsi que des processus de médiation officiels et officieux. La réponse du Canada au conflit syrien comprend également de l’aide au développement et à la stabilisation, ainsi que de l’aide humanitaire à l’intention de la population syrienne directement touchée par le conflit. Le Canada offre aussi un soutien aux gouvernements et aux collectivités accueillant des réfugiés dans le cadre de leurs efforts visant à fournir des services convenables, à reconstruire l’infrastructure et à créer des emplois.

Le soutien du CRDI à la recherche liée à la Syrie vise à combler les besoins des réfugiés syriens au Liban, à appuyer les initiatives dirigées par les jeunes visant à contrer l’exclusion sociale et la piètre gouvernance, à orienter les interventions liées à la santé reproductive et à la santé des mères, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents, ainsi qu’à l’éducation dans les contextes de conflit.

Des services d’interprétation simultanée vers l’anglais, le français et l’arabe seront offerts. Cet événement sera filmé, puis accessible en ligne sur la chaîne YouTube du CRDI.