September 13, 2019
Une jeune agricultrice dans un champ de maïs
ACIAR
 

Le sorgho est un aliment de base pour plus de 60 millions de personnes en Éthiopie. Cette culture est également une source importante d'aliments pour animaux, de carburant et de matériaux de construction. Toutefois, malgré l'amélioration des pratiques, la production de sorgho demeure exigeante en main-d'oeuvre et limitée par un manque de ressources économiques, des facteurs environnementaux et un entreposage inadéquat.

Le défi

Dans les basses terres arides de l'Éthiopie, les changements climatiques entraînent une augmentation de la fréquence des sécheresses et des mauvaises récoltes, exposant ainsi les agriculteurs aux pénuries alimentaires et aux pertes de bétail dues au manque d'aliments. Actuellement, 70 % des grains de sorgho sont consommés à l'échelle locale. Ce sont les femmes qui constituent la majorité de la main-d'oeuvre et qui vendent les récoltes.

La production de sorgho est risquée, étant donné le manque de moteurs économiques pour une production accrue. Les bonnes années, les agriculteurs ont souvent un excédent, et les prix des grains sont bas; l'inverse est vrai pour les mauvaises saisons. La situation est exacerbée par les options d'entreposage limitées, ce qui oblige les agriculteurs à vendre les excédents à bas prix à la récolte. Cela empêche les petites entreprises d'avoir accès à un approvisionnement fiable de grains tout au long de l'année, ce qui rend le sorgho moins attrayant que d'autres options. La croissance rapide de la population et de l'économie crée une nouvelle demande pour des céréales, laquelle peut être exploitée pour générer des occasions économiques pour les petits exploitants agricoles.

La recherche

Afin de surmonter les contraintes liées à la disponibilité et à la production du sorgho qui pèsent sur les petits exploitants agricoles en Éthiopie, des chercheurs mettront au point et déploieront des technologies clés qui réduiront le risque de mauvaises récoltes, augmenteront la productivité et créeront de nouveaux débouchés économiques pour les entreprises dirigées par des femmes. Les technologies comprennent : des variétés de sorgho résistant à la sécheresse, des pratiques de gestion améliorées, des produits de sorgho à valeur ajoutée, des batteuses à petite échelle, des systèmes d'entreposage de grains et l'accès à de nouveaux marchés. La recherche se concentrera sur les effets de ces innovations et pratiques sur les aspects économiques de la production de sorgho, et en favorisera l'adoption.

Résultats attendus

  • Accroissement de la productivité et de la résilience climatique de 240 000 petits exploitants de sorgho.
  • Réduction des pertes après la récolte grâce à des options d'entreposage des grains à l'échelle de la ferme, et augmentation des occasions économiques pour les femmes grâce au recours à des produits de valeur ajoutée, à des batteuses à petite échelle et à des installations d'entreposage améliorées.
  • Amélioration de la capacité des équipes de recherche de l'Éthiopie et de l'Australie à évaluer les lignées généalogiques à des fins de variation de l'architecture racinaire et de l'efficience de transpiration à l'aide de plateformes et de génomiques de phénotypage, alors que les agriculteurs acquerront des compétences en matière de développement et d'utilisation d'aliments pour volaille fondés sur le sorgho.
  • Augmentation de l'adoption de variétés de sorgho améliorées et résistantes à la sécheresse, augmentation de l'utilisation de technologies de gestion d'après-récolte, et création de nouvelles chaînes de valeur pour le sorgho.
  • Amélioration du bien-être économique des Éthiopiens défavorisés vivant en milieu rural, surtout les femmes et les enfants.
  • Amélioration de la capacité du personnel de l'Ethiopian Institute for Agricultural Research à cultiver des variétés de sorgho résistantes à la sécheresse, à utiliser des modèles de simulation des récoltes pour augmenter l'efficacité de la sélection des plantes et à évaluer le risque des interventions agronomiques et génétiques.

Pour en savoir plus sur le projet.