English
Protection des droits des employés de maison

Université McGill
 
La communauté internationale considère la garantie d’un travail décent pour les employés de maison comme une priorité, mais ces travailleurs n’ont souvent pas les mêmes droits que les autres acteurs économiques. Ils sont en effet souvent marginalisés ou incapables de revendiquer leurs droits en raison de leur relative invisibilité. La Convention sur le travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques (no 189) de l’Organisation internationale du travail a fait de ces questions des priorités, mais il reste à élaborer une bonne partie des politiques et règlements nécessaires. De plus, ces lois doivent pouvoir toucher les personnes travaillant dans des maisons privées.
 
Ce projet s’applique à créer une communauté d’universitaires spécialisés dans les sciences sociales et le droit, pour évaluer et soutenir l’innovation en matière de politiques. Cette communauté prendrait la forme d’un observatoire situé à l’Université McGill. Le projet fait fond sur les capacités existantes créées par le Laboratoire de recherche sur le droit du travail et le développement du Fonds des leaders de la Fondation canadienne pour l’innovation et sa base de données sur les normes du travail pour les employés de maison.
 
Les études, qui seront réalisées dans quatre pays, favoriseront l’innovation et la mise en commun des connaissances en vue d’aider les employés de maison à sortir d’une situation de servitude pour devenir des acteurs à part entière sur le marché du travail.

Période visée : de mars 2012 à février 2014
Subvention accordée : 40 985 CAD

Établissements et organismes collaborateurs :
Université McGill
Le CRDI octroie des fonds à des chercheurs de pays en développement afin de contribuer à l'édification de sociétés plus prospères et en meilleure santé.
Créer des signets et partager
Flickr YouTube Facebook Twitter